Incorporer la… poésie /enfin/

Alors il en faut du temps avant que les choses s’intègrent, un début de confinement pour découvrir, comprendre et incorporer l’essence même de la poésie, son importance et sa réelle nécessité.

Ouvrage du jour, bonjour :
Rainer Maria Rilke
« L’amour inexaucé »
Textes choisis et présentés par Fabrice Midal

Si nous reconnaissons que l’art a une place cruciale, qu’il n’est certes pas un divertissement, nous continuons à le mettre néanmoins à l’écart de l’essentiel. Il est là, une fois que l’on s’est occupé du reste. En agissant ainsi à l’art une place accessoire, nous veillons à notre propre confort. Nous le mettrons loin de notre existence. Or, nous dit Rilke, c’est l’art qui est la vraie vie, et qui participe au mouvement qui anime notre existence.

Fabrice Midal